Petite Fourmi revient au bercail

Et voilà. L’aventure touche à sa fin pour Petite Fourmi, bien rentrée à la maison depuis quelques jours. C’est un plaisir de retrouver parents et amis, même si c’est un peu étrange : il y a des petits changements, mais grosso modo les choses n’ont pas trop bougé et mon séjour à Taiwan semble n’avoir duré que le temps d’un rêve.

Pour autant ce blog n’est pas encore fini. Je voudrais le compléter avant de le clore, avec un article sur mes semaines de vadrouilles au Vietnam, Laos et à Hong Kong notamment, mais aussi quelques sujets que je n’ai pas encore abordé à propos de l’île, et ma page histoire, que j’espère bien mener à bout.

A bientôt donc.



Petite Fourmi pleure

Oui, article mouillé pour aujourd’hui. Parce que j’en ai l’envie et l’humeur, et parce que cette semaine aura été chargée en larmes.

Larmes de joie, tout d’abord,  car notre équipe de Dragon Boat a emporté plus que haut la main la compétition dans sa section. Nous avons encore laissé nos adversaires sur le carreau, nous envolant vers l’arrivée avec plus de 10 secondes d’avance sur l’équipe suivante.

img7545.jpg img7584.jpg  

 

imgp2394.jpg dbfinal12.jpg
imgp2429.jpg 

Vous imaginez donc la joie et la fête qui s’en suivi. Nous arborons tous aujourd’hui une jolie médaille ronde, fiers de pouvoir offrir notre prix à l’institut Bethany Home (même s’il est quand même vraiment idiot que des taxes soient déduites de la somme gagnée sous prétexte que nous sommes étrangers : nous ne gardons pas l’argent !) et de ramener la coupe à l’université pour la troisième fois consécutive.

Le président de ladite université a d’ailleurs un peu découvert l’équipe suite à notre victoire (et notre passage à la télé) et s’est montré très surpris que ce soit la troisième fois. Je pense que l’équipe de l’année prochaine bénéficiera de plus d’attention de la part du chef ! Il nous a tout de même offert des pizzas pour fêter l’évènement, c’est sympa de sa part.

***

Mais, vous vous en doutez, toutes les larmes n’étaient pas heureuses cette semaine.

Le Dragon Boat fini, la plupart d’entre nous s’est tournée vers l’inéluctable fin de cette belle aventure. Les départs se sont enchaînés ces trois derniers jours et maintenant c’est mon tour. Je suis actuellement à l’aéroport de Taoyuan, à 5h de m’envoler pour le Vietnam et j’avoue avoir du mal à me réjouir, même si je suis sûre que mes trois semaines de vadrouilles en Asie avant de rentrer vont être chargées de souvenirs, elles-aussi.

Au programme : expédition dans les montagnes du Nord-Vietnam avec Manon (sur une vraie moto, puisqu’on ne pouvait pas avoir de side-car, ça promet !), puis 3 jours d’entrainement pour devenir Mahout (conducteur d’éléphant) au Laos (je passe mon permis poids lourd !!), avant une virée plus citadine de 4 jours à Honk-Kong, d’où je repartirai, enfin, pour la France. Arrivée à la maison prévue pour le 7 juillet !

Bref, de quoi m’occuper l’esprit.

***

Ceci est donc le dernier article publié sur sol Taiwan (enfin, peut-être, j’ai encore une nuit à Taipei pour mon changement d’avion le 1er juillet). Mais j’écrirai encore, pour compléter ce blog, afin qu’il soit réellement utile à tout futur visiteur ou étudiant en échange sur l’île et pour inciter à visiter cette petite larme du Pacifique, où j’ai passé une si belle année.

« Taiwan touches your heart » : « Taiwan gagne votre coeur », dit le célèbre slogan touristique que l’on retrouve partout ici. Ma foi, j’ai testé pour vous. C’est vrai.



La team de Petite Fourmi se qualifie !

Alors, oui, ok, ce n’est pas ma team, mais celle dont je fais partie, et j’en suis fière ! Hier dimanche, nous avons purement et simplement exploser la baraque à frites (genre Corse en visite chez les Ch’tis ayant le mal du pays).

Nous devions participer à deux courses de qualification, mais les pluies torrentielles qui se sont abattues toute la matinée et par intermittence l’après-midi ont poussé les organisateurs à annuler toutes les courses jusqu’à 18h. En effet, le courant dans la Love River était très fort, avantageant beaucoup trop les équipes ramant dans les lignes centrales. Rongeant notre frein toute la journée, dans l’incertitude quant à notre seconde course, prévue en soirée, nous avons finalement appris vers 17h que les autres courses étaient maintenues.

img0661.jpg img0663.jpg
Décompresser avant la course. La team au complet
et les filles du bateau : Laura (tambour), Moi, Laurel, Marije, Rosanna (attrapeuse de drapeau) et Lisette

Ni une, ni deux, à 19h30, toute l’équipe se retrouve près des docks pour s’enregistrer, s’échauffer et faire les andouilles devant les appareils photos pour évacuer le stress. La tension monte, d’autant plus quand on apprend vers 20h que nous seront dans le couloir le moins rapide, en bordure, et que la course précédente a été purement et simplement annulée : il va falloir assurer car cette course est notre seule chance de faire un bon temps pour nous qualifier. Avantage pourtant : comme nous étions au bord, nos amis supporteurs avaient une vue dégagée pour les photos…

dbrace2.jpg
Sur le ligne de départ. Nous sommes les plus à gauche sur la photo.

20h40, nous embarquons et allons nous placer sur la ligne de départ. Dix minutes plus tard, le pistolet claque et c’est parti. Notre départ est un chouilla désordonné (c’est un signal très court, qui demande beaucoup d’attention), mais six coups de pagaie plus tard, nous avons réussi à nous synchroniser et en quelques dizaines de mètres, nous prenons la tête de la course. Mi-course, nous avons plus d’un bateau d’avance sur nos adversaires, et nous donnons tout ce que nous pouvons, maintenant cet écart jusqu’au bout. Nous sommes finalement les premiers à arracher notre drapeau, 14 secondes avant le second bateau.

Nous avons parcouru les 500m en 2 minutes 41 secondes, le record de la poule des internationaux (les seconds sont à 2’54) et le troisième meilleur temps de toute la compétition. Sachant qu’il y a des équipes professionnelles parmi les autres poules, c’est juste incroyable ! Vous imaginez donc l’hystérie qui a suivi notre descente du bateau.

dbrace1.jpg
L’équipe, pendant notre cri de guerre « NSYS…U! »

Bref, nous faisons partie des quatre équipes d’internationaux (sur huit) sélectionnées pour la finale de mercredi et nous attendons ça avec impatience.

(Plusieurs vidéos ont été prises depuis le bord, je vais essayer de les avoir et vous les montrer.)



Instants de vie

Quelques petits bouts de vie à Taiwan en ce moment.

Un tas de mini-Winnie, rencontrés lors du road-trip dans le nord. Après plusieurs tentatives infructueuses (chacun de nous a essayé), le gérant de la zone de jeu nous en a donné un. Pour le moment, il est ventousé à une fenêtre de ma section, mais il revient en France avec moi !

img0542.jpg

***

Quelques images de l’équipe de Dragon Boat, ou en tout cas d’une partie. Nous avons maintenant nos maillots officiels, aux couleurs de la France, étrangement. Il est écrit en gros « Internationals » et « NSYSU Dragon Boat Team » sur le devant, et encore une fois le nom de l’équipe dans le dos. Seul souci : le col est un peu trop ras-du-cou, je ne trouve pas ça super confortable. Mais comme c’est un gars qui a choisi le design sans concertation avec le reste de l’équipe, forcément…

db2.jpg  db1.jpg  

s6000316.jpg
Photos prises le jour de l’Ocean Day. Plus un coup d’éclat sans grand impact, mais bon, ça ne coûte rien de rappeler au gens de faire attention à leur déchets. Plusieurs équipes de Dragon Boat s’étaient jointes à l’évènement, et nous devions ramasser les détritus flottants dans la rivière avec des petits filets, mais la ville avait déjà fait du nettoyage avant qu’on n’arrive, donc il n’y avait plus rien. Le lendemain, nous avions training, et nous avons pu constater que les déchets étaient déjà tous revenus.

***

Jeudi dernier nous avons fêté la fin du semestre comme il se doit, avec une fête sur le thème « élégamment excentrique ». Vraiment un très bon moment.

img0581.jpg
Le haut de forme n’était pas à moi, mais j’aime bien cette photo



 

FloW & Ju's trip in NZ |
Location à Djerba |
Voyage au japon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chambres d'hôtes au Pays de...
| Audrey au pays des merveilles
| Maurice: le paradis de l'Oc...